Février ! Mois de l’Histoire des Noirs …

Pour nous autres, néoquébécois issus de l’immigration d’Afrique subsaharienne, le mois de l’Histoire des Noirs peut sembler n’être qu’une anecdote symbolique dans l’année, concernant les haïtiens et autres caribéens.

En effet beaucoup d’entre nous ne se sentent pas concernées par les luttes passées ou actuelles des différents leaders noirs en Amérique et sont encore moins sensibles aux accomplissements obtenus après celles-ci. Après tout, “les descendants d’esclaves c’est eux ! Pas nous ! ” clameront certains; ou encore ” …et les différentes réalités auxquelles a été confrontée la communauté noire aux USA et au Canada sont loin des combats indépendantistes de nos aînés – par exemple “… Ah oui ! Il y a aussi ceux pour qui choisir un mois consacré aux Noirs est “réducteur et diviseur…“. à mes yeux, il est inutile de revenir sur ce débat.

Il est peut-être parfois dur, difficile pour certains africains subsahariens de se reconnaître dans cette manifestation qu’est le Black History Month, mais notons que depuis plus de 300 ans les générations successives de Québécoises et Québécois des communautés noires font profiter le Québec de leur savoir-faire, de leurs talents et de leurs visions dans toutes les sphères d’activités.

Le mois de l’Histoire des Noirs met en lumière la contribution essentielle des personnes des communautés noires au développement du Québec. J’aimerais attirer l’attention sur la solidarité, la tolérance, la motivation, l’entraide, la créativité, le souvenir, le talent, l’excellence  et tant d’autres valeurs ou notions dont il Sera question à partir de demain, et ce durant quatre semaines.

Des étoiles il y en aura sur le tapis noir du Gala Dynastie, premier rendez-vous du genre à sacrer les personnalités de la communauté gravitant autour des arts, médias et culture. Il sera question de postérité et de créativité avec les différentes expositions notamment celle consacrée à Prince, un doux moment pourpre à vivre pour les puristes. Et que dire des mélomanes et des amateurs de sensations fortes comblés avec l’hommage à la Kora par des virtuoses des instruments à cordes,  la nouvelle mouture d’Afrique en cirque par nos cousins guinéens du groupe Kalabanté.

BlackPowerisme, BlackExcellence, BlackAllure mais surtout Négritude et Africanité.

Soyez curieux et profitez-en !

(par/by Doro Saiz)

You may also like ...

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *