Crise au Venezuela : Tenants et aboutissants de l’ingérence américaine

1

Dans cette nouvelle chronique “Société en débat”, Jade Almeida attire notre attention sur ce “désir” de l’administration d’intervenir au Venezuela pour déloger le président Nicolàs Maduro au profit de Juan Guaido, qui se justifie par cette vieille antienne née de la doctrine Monroe (du nom du président américain James Monroe) qui en 1823 au cours d’un discours devant le congrès amériacain a émis une politique qui portait essentiellement sur trois points : 1/l’Amérique du Nord et du Sud ne sont plus ouvertes à la colonisation ; 2/toute intervention européenne dans les affaires du continent sera perçue comme une menace pour la sécurité et la paix ; et 3/en contrepartie, les États-Unis n’interviendront jamais dans les affaires européennes.

(c) NeoQuébec – fev 2019

You may also like ...

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *