L’Entrevue de CYEK : JULIA POSCA – Chercheure à l’IRIS(*) : La CAQ s’appuie sur les perceptions plutôt que sur les faits

1
40

Sur quels critères, le nouveau premier ministre du Québec – via son ministre de l’immigration, de la diversité et de l’inclusion, Simon Jolin-Barette  – a-t-il décidé qu’il valait mieux pour le Québec accueillir moins d’immigrants – en d’autres termes baisser les seuils d’immigration de 50 000 à 40 000/an – pour faciliter leur intégration ? C’est en quelque sorte la question que s’est posée la sociologue Julia Posca, Chercheure à l’IRIS (*) et qui l’a amené à produire un rapport basé sur des chiffres et des faits.

Taux de chômage, connaissance du français, rétention dans la province, etc sont quelques-uns des facteurs dont les résultats de son étude Regards sur la CAQ#- Le Québec dois-il accueillir moins de personnes immigrantes ? (**), qui contredisent l’argumentaire du gouvernement pour aller de l’avant avec son projet de réforme de l’immigration, dit Projet de loi 9. Et la chercheure de l’IRIS, en arrive à la conclusion que la CAQ s’appuie plus sur les perceptions que sur les faits. De tout cela et d’autres, elle s’en explique avec Cyrille Ekwalla pour NeoQuebec.

(*) IRIS : Institut de recherches et d’informations économiques de Montréal

(**) Fiche complète de Julia Posca : https://iris-recherche.qc.ca/publications/caq-4-immigration

(c) NeoQuébec – mars 2019

You may also like ...

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *