Scope Diversité : Les député.e.s neoquébécois.es de l’assemblée nationale sortante

Députés NQC 41 législature

L’élection générale du 1er octobre 2018 marquera la fin de la 41ème législature de l’Assemblée nationale du Québec. Elle a débuté le 7 avril 2014 , et a donné lieu à la formation, quelques jours plus tard, d’un gouvernement majoritaire dirigé par Philippe Couillard, chef du Parti libéral. Pour cette élection, le PLQ a obtenu 41,25 % soit 70 députés; le PQ : 25,38% soit 30 députés; la CAQ : 23,05% soit 22 députés et QS 7,63 %, soit 3 députés, pour un total de 125 sièges.

Sur les 125 député.e.s de la législature, on dénombre 7 neoquébecois.es (*), répartis comme suit :

  • Coalition Avenir Québec (CAQ) : 0/22
  • Québec solidaire (QS) : 1/3
  • Parti québécois (PQ) : 1/30
  • Parti libéral du Québec : 5/70 (*)

En d’autres termes, le pourcentage de députés néoquébécois à l’assemblée nationale du Québec pour la 41ème législature est : 5,6%Dominique Anglade : Députée de St Henri-Ste Anne.

Élue lors de la partielle de 2015 avec un score de 38,70 %, avec une majorité de 1206 voix. Suivie du PQ (29,93%), QS (20,76 %), CAQ (5,21%)

Vice-Première ministre (depuis oct 2017), elle est ministre de l’économie, de la science et de l’innovation, ministre responsable de la stratégie numérique

Sam Hamad : (ex) Député de Louis Hébert

Lors du scrutin de 2014, Sam Hamad a obtenu un score était de 49,22%, avec une majorité de voix de 8677 voix. Suivi par la CAQ  (25,92%), PQ (18,37%), QS (4,94%)

Ses dernières fonctions, avant sa démission en avril 2017 : ministre du travail, de l’emploi et de la solidarité sociale, ensuite Président du Conseil du trésor. Il a été élu pour la 1ère fois en 2003. Ensuite en 2007, 2008, 2012.

Amir Khadir : Député de Mercier

L’ex. co-porte-parole de Québec solidaire a gagné l’élection de 2014 à Mercier de manière confortable. Un score de 46,19% (majorité de voix 6635), devant le PLQ (23,02%), PQ (20.50%) et la CAQ (8.38%).

Amir Khadir, médecin de son état, a été élu pour la 1ère fois en 2008, ensuite en 2012.

Maka Kotto : Député de Bourget

D’abord Député fédéral pour le Bloc Québécois, Maka Kotto siègera à la Chambre des communes à Ottawa jusqu’en 2008. Date à laquelle il intègre l’assemblée nationale du Québec dans la cohorte des députés du PQ,élus en 2008. Il sera ensuite réélu en 2012 et en 2014 avec un score de 37,78% (majorité de voix de 2958). derrière lui, on retrouve le PLQ (28,86%), la CAQ (19,64%), QS (8,1%)

A été ministre de la culture et des communications de septembre 2012 à avril 2014.

Saul Polo : Député de Laval-des-Rapides

Saul Polo a ravi la circonscription de Laval-des-Rapides dès sa première candidature en 2014 avec un score 44,20%. Il avait une avance de 4978 voix sur le PQ (31,17%), la CAQ (17,16%) et QS (5,63%). Au moment où la législature va se terminer, il occupe le poste d’Adjoint parlementaire du ministre des finances.

Autres député.e.s dits “minorités culturelles” : Rita de Santis  et Carlos J. Letao

  • Rita de Santis est l’élue du comté de Bourassa-Sauvé depuis 2012. Lors de la dernière élection de 2014, elle a obtenu un score de 60,48 % ave une majorité de voix de 12 259 voix sur le PQ (19,07%), la CAQ (12,24%) et QS (5,90%). À l’assemblée, elle aura occupé les fonctions d’Adjointe parlementaire du ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor; puis pour son entrée au gouvernement, elle aura été ministre responsable de l’accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques. En novembre 2017, elle se verra d’un mandat par le premier ministre, celui de veiller à l’amélioration de la représentativité des minorités, visibles et culturelles, au sein dela fonction publique québécoise. Pour l’élection de 2018, elle a décidé de ne pas se représenter.
  • Carlos J. Letao est rentré en politique à la suite des élections d’avril 2014. Venu du monde de la banque où il a passé de nombreuses années, il a été élu dans le comté de Robert Baldwin avec un score à faire”pâlir” bien de gens : 87,27%. La CAQ suivait loin derrière avec 5,13%, le PQ 3,70% et QS avec 1,88%. Il occupe les fonctions de ministre des Finances du gouvernement du Québec.

En conclusion, 2 femmes et 5hommes neoquébécois en 2014. Combien en 2018 ? On connaitra la réponse le 2 octobre.

(c) Cyrille Ekwalla (Institut Neoquébec – août 2018)

 

 

 

 

You may also like ...

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *