Québec – Elections municipales 2018 : candidat-e-s AfroQuébécois-es dans l’île de Montréal

Les  élections municipales du 5 novembre au Québec marquent le coup d’envoi d’une année électorale (Élections scolaire, provinciale…) à venir dans la province. Photo instantanée de la représentativité des AfroQuébécois dans les listes de candidats aux élections municipales dans les trois villes Laval, Longueuil et Montréal.

Faits saillants

  • Trois (3) territoires électoraux : Laval, Longueuil et Montréal
  • Combien de candidats AfroQuébécois-es pour cette élection ?
    Montréal

    On dénombre 23 candidats sur 258, soit 8,9% (pour 7 formations politiques)

(*) Rappel : En 2013, on a dénombré 20 candidats dans Montréal, dont 7 se représentent à nouveau en 2017

                                           (Équipe Denis Coderre : 3 ; Projet Montréal : 2; Indépendant : 2)

         – Longueuil & Laval

Longueuil : 4 candidats sur 60 soit 6,6 % (pour 3 formations politiques)

Laval : 5 candidats sur 100, ce qui lui fait 5% (pour 5 formations politiques)

Au total, 32 candidats sur 418 sont issus de la minorité visible noire, ce qui en pourcentage correspond à 7,6%

  • Que dire de la présence des femmes  AfroQuébécoises  dans cette élection ?

Les candidates-femmes représentent quasiment la moitié  des candidats AfroQuébécois qui se  présentent (Formations politiques et Indépendants inclus) dans les trois villes retenues : Laval, Longueuil et Montréal : 15 sur 32 candidats, soit 46, 8%

Parmi ces 15 femmes,

1 aspire à la mairie de Longueuil

1 pour une mairie d’arrondissement (Saint-Laurent)

1 femme est candidate indépendante

  • L’origine ethnoculturelle et la langue 1ère des candidats AfroQuébécois

 – On retrouve une égalité entre les originaires d’Haïti et ceux dAfrique subsaharienne, à quelques nuances près.

Quant à la langue première des candidats, aucun candidat AfroQuébécois anglophone ni à Laval, ni à Longueuil : Les 7 candidats anglophones sont à Montréal

 

Les candidats Indépendants

Comme pour toute élection, il y a des candidats indépendants AfroQuébécois. On en compte 5 dont 1 femme. Ils postulent pour toutes les fonctions dont 1 pour la Mairie de Montréal.

 

Auteurs : Cyrille Ekwalla & Raphael Yimga Tatchi (Institut NeoQuébec)

 

 © Copyright Institut Neoquébec 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à « Institut Neoquébec, un organisme  non partisan qui promeut dans l’espace  public et les médias un débat informé.

You may also like ...

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *