RépartitionGenrePPol

Québec – Elections municipales 2018 : candidat-e-s AfroQuébécois-es dans l’île de Montréal

Les  élections municipales du 5 novembre au Québec marquent le coup d’envoi d’une année électorale (Élections scolaire, provinciale…) à venir dans la province. Photo instantanée de la représentativité des AfroQuébécois dans les listes de candidats aux élections municipales dans les trois villes Laval, Longueuil et Montréal.

Faits saillants

  • Trois (3) territoires électoraux : Laval, Longueuil et Montréal
  • Combien de candidats AfroQuébécois-es pour cette élection ?
    Montréal

    On dénombre 23 candidats sur 258, soit 8,9% (pour 7 formations politiques)

(*) Rappel : En 2013, on a dénombré 20 candidats dans Montréal, dont 7 se représentent à nouveau en 2017

                                           (Équipe Denis Coderre : 3 ; Projet Montréal : 2; Indépendant : 2)

         – Longueuil & Laval

Longueuil : 4 candidats sur 60 soit 6,6 % (pour 3 formations politiques)

Laval : 5 candidats sur 100, ce qui lui fait 5% (pour 5 formations politiques)

Au total, 32 candidats sur 418 sont issus de la minorité visible noire, ce qui en pourcentage correspond à 7,6%

  • Que dire de la présence des femmes  AfroQuébécoises  dans cette élection ?

Les candidates-femmes représentent quasiment la moitié  des candidats AfroQuébécois qui se  présentent (Formations politiques et Indépendants inclus) dans les trois villes retenues : Laval, Longueuil et Montréal : 15 sur 32 candidats, soit 46, 8%

Parmi ces 15 femmes,

1 aspire à la mairie de Longueuil

1 pour une mairie d’arrondissement (Saint-Laurent)

1 femme est candidate indépendante

  • L’origine ethnoculturelle et la langue 1ère des candidats AfroQuébécois

 – On retrouve une égalité entre les originaires d’Haïti et ceux dAfrique subsaharienne, à quelques nuances près.

Quant à la langue première des candidats, aucun candidat AfroQuébécois anglophone ni à Laval, ni à Longueuil : Les 7 candidats anglophones sont à Montréal

 

Les candidats Indépendants

Comme pour toute élection, il y a des candidats indépendants AfroQuébécois. On en compte 5 dont 1 femme. Ils postulent pour toutes les fonctions dont 1 pour la Mairie de Montréal.

 

Auteurs : Cyrille Ekwalla & Raphael Yimga Tatchi (Institut NeoQuébec)

 

 © Copyright Institut Neoquébec 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à « Institut Neoquébec, un organisme  non partisan qui promeut dans l’espace  public et les médias un débat informé.

One Response

Ajouter votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *