CL

Scope Diversité : Coalition Longueuil lance le bal des candidatures « D »

Catherine Fournier ne l’a jamais caché : elle voudrait être Mairesse de Longueuil en novembre 2021. Plus encore, elle voudrait être la plus jeune mairesse élue de la 5ème ville du Québec. Élue dans la circonscription de Marie-Victorin en 2016,  elle est devenue la plus jeune femme élue à l’Assemblée nationale du Québec. Ayant rendu son tablier d’élue du parti québécois, pour siéger comme indépendante, le challenge qu’elle s’est imposée, en choisissant le palier municipal est  » d’avoir une influence directe dans la vie des citoyens « , mais aussi à une échelle plus large   » de ramener la fierté à Longueuil, qui a un peu été mise à mal en raison des conflits qui ont été assez intenses à l’Hôtel de Ville« .

Considérant que « l’enjeu de la diversité dans les instances décisionnelles est extrêmement important », elle ajoute à cet effet que « La diversité autour de la table permet non seulement de considérer le point de vue de l’ensemble de la société afin de prendre les meilleures décisions et c’est aussi prouvé, dite-elle, que la diversité est à la source d’une plus grande créativité « . C’est ce qui explique sans doute le fait qu’elle ait accordé 40% de places dans sa liste à des candidatures issues de la diversité, dont 4 femmes sur 6 candidatures.

Ces candidates et candidats sont :

  • Rolande Balma (Antoinette Robidoux)
  • Lysa Belaicha (Boisé-du-Tremblay )
  • Reine Bombo Allara ( Georges-Dor )
  • Alvaro Cueto ( Iberville )
  • Affine Lalwalika (Parc-de-la-Cité )
  • Atish Woozageer ( St-Hubert)

Ajouter votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *